Our Blog

[Etude] Ce qu’un bon moteur de recherche apporte aux sites e-commerce

La fonction de recherche accroît le taux de conversion des sites marchands de mode, selon une étude publiée par Sensefuel, société spécialisée dans l’édition de logiciels e-commerce.

Le rôle de la fonction de recherche est de plus en plus grand dans l’acte d’achat puisque plus de 30% des commandes sont issues de celle-ci. C’est l’un des principaux enseignements d’une étude publiée par Sensefuel, qui a récolté des données* parmi un panel de sites e-commerce de mode (parmi lesquels, Camaïeu, Vert Baudet ou Gémo), équipés de son moteur de recherche et déployés sur différents pays européens que sont la France, l’Allemagne, l’Angleterre et l’Espagne. « En plus d’être un moyen d’accès à l’offre plébiscité par les consommateurs, la recherche est donc un levier majeur de conversion, au service de l’efficacité commerciale des sites e-commerce », résume l’étude.

La recherche convertit près de 3 fois plus que la navigation. Selon l’hétérogénéité du catalogue et le nombre de références, on constate des écarts importants de ce ratio qui varie de 2,48 à 4,61 sur l’échantillon étudié. Concernant la recherche en elle-même, les expressions sont très courtes et ne comportent souvent qu’un seul mot. Ce sont fréquemment des recherches catégorielles de découverte de l’offre (« robe », « jupe », « pantalon », « pull »…). Les clients cherchent aussi plusieurs fois par visite : 2,13 fois en moyenne. Et comme pour l’ensemble des comportements e-commerce, le mobile occupe une place prépondérante : 67,42% des recherches se font sur mobile. Ce chiffre atteint 74% en Angleterre et 79% en Espagne. La consultation sur mobile représente plus de 55% de la prise de commande.

Les moteurs de recherche doivent évoluer en fonction des usages

L’éditeur de logiciels e-commerce a également scruté les comportements de navigation sur la page de résultats : 63,43% des clients scrollent les résultats obtenus et ils sont moins de 3% (2,9%) à vouloir les trier (par prix, niveau de remise…). « Cette information signifie que dans l’industrie de la mode, le moteur de recherche est utilisé aussi massivement dans un contexte de lèche vitrine et d’achat compulsif, qui restent des pratiques majeures« , explique-t-on chez Sensefuel.

Pourtant, les clients qui ont utilisé les filtres dans leurs recherches ont un taux de conversion 100% plus élevé que le taux de conversion de la recherche, tous comportements confondus. « La qualité des filtres proposés (nombre, pertinence, qualité des données) est majeure, et les écarts sont très importants d’un site à l’autre : de +37,68% à +144,02% », poursuit-on chez Sensefuel. L’éditeur recommande par ailleurs aux e-marchands de proposer aux internautes n’utilisant pas les filtres des suggestions individualisées pour leur permettre de préciser leur recherche.

Il apparaît également que 14,4% des clients utilisent l’assistance intelligente à la saisie d’une expression de recherche sur mobile (soit près de deux fois plus (+92,38%) que sur desktop). « Ce constat traduit que le mobile reste un device sur lequel utiliser un clavier est bien moins confortable« , ajoute Sensefuel, qui recommande d’adapter la fonction de recherche aux nouveaux usages.

La société préconise également de multiplier les fonctionnalités qui assistent le client dans sa recherche de produits car elles augmentent la conversion. Par exemple, le lazy loading, qui permet de scroller ou de faire apparaître des éléments (photos, boutons de partage) sur une page web sans action du visiteur, apporte un gain de 13,96%.

*Données récoltées du 1er août au 30 septembre 2018

Par la journaliste Aude Chardenon

Téléchargez l’étude ici 

Lire l’article sur lsa-conso.fr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.